Marseille : un détecteur automatique de plaques d’immatriculation fait cauchemarder les commerçants

FRANCE 2

À Marseille (Bouches-du-Rhône), des commerçants sont en colère. D’après eux, un véhicule détectant automatiquement les plaques d’immatriculation les sanctionne injustement.

Tous les matins pour Gilles Tordjeman, c’est la même angoisse. Ce primeur a peur de se faire épingler juste devant sa boutique. Le marchand de fruits et légumes a trouvé une parade. Il cache sa plaque d’immatriculation afin de décharger tranquillement son camion et ne pas se faire verbaliser. "C’est complètement illégal, admet-il. Mais je pense que verbaliser sur une aire de livraison c’est illégal aussi." Gilles Tordjeman a déjà reçu une quinzaine d’amendes depuis le début de l’année 2018. Légalement, il peut se garer gratuitement sur son aire de livraison.

Un véhicule qui détecte automatiquement les plaques

Depuis le mois de janvier, une pluie d’amendes s’abat sur un quartier de Marseille (Bouches-du-Rhône). C’est à qui sera le plus créatif pour y échapper. Un boucher a lui aussi sa propre recette pour déjouer les contrôles. Il coince une feuille de platane sur sa plaque d’immatriculation avant. C’est un véhicule que les commerçants accusent de tous les maux. Sur son toit, non pas un gyrophare, mais deux caméras. Elles détectent automatiquement les plaques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne