"Les moteurs sont ceux qui polluent le moins au monde" : la F1 veut atteindre une empreinte carbone neutre d'ici 2030

Le pilote français Esteban Ocon sera de retour en F1 en 2020.
Le pilote français Esteban Ocon sera de retour en F1 en 2020. (HOCH ZWEI / HOCH ZWEI)

À partir de la saison 2020, la Formule 1 va prendre de nouvelles mesures écologiques avec pour objectif d'atteindre une empreinte carbone neutre d'ici 2030.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La Formule 1, un des sports les plus polluants au monde, se met au vert. La Fédération internationale de l'automobile (FIA), organisatrice du championnat du monde de F1, a décidé d'agir après avoir fait le bilan : une saison de Formule 1 occasionne plus de 250 000 tonnes d'émission de CO2. C'est sept fois plus que tous les déplacements liés au football en une année en France. 

Les moteurs "qui polluent le moins au monde"

Le premier chantier de la Formule 1 a consisté à améliorer les moteurs. Des efforts avaient déjà été faits en la matière selon le pilote français de retour en F1 Esteban Ocon. "Il faut savoir que les moteurs de F1 sont ceux qui polluent le moins au monde parce qu'on gaspille moins d'essence que n'importe quelle voiture, explique le pilote. Avec les nouveaux moteurs hybrides, les plus aboutis au monde, on obtient une consommation qui est très réduite. On a déjà fait un grand pas de ce côté-là."

Mieux organiser la logistique

Le transport de matériel de pays en pays est ce qui pollue le plus en Formule 1. Les patrons de la compétition ont donc décidé de repenser les moyens de transports et de convertir les usines aux énergies renouvelables. L'objectif annoncé est d'atteindre une empreinte carbone neutre d'ici 2030.

Dans la stratégie de développement durable de la F1, on trouve également l'arrêt des bouteilles plastiques à usage unique et un meilleur recyclage des déchets lors des courses. Toutes ces mesures interviennent, paradoxalement, au moment où le nombre de courses augmente. En 2020, 22 Grand prix auront lieu, un record. 

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne