VIDEO. Le diesel pointé du doigt

France 3

Manuel Valls l'a confirmé, vendredi 28 novembre, les avantages accordés au diesel vont être progressivement revus.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le Premier ministre l'a affirmé, vendredi 28 novembre, lors de la conférence environnementale : "Le moteur diesel, longtemps privilégié, a été une erreur. Il faut progressivement revenir dessus".

Pour inverser la tendance, plusieurs mesures seront prises dès 2015 : une augmentation de 4 centimes d'euros par litre de diesel à partir du 1er janvier, l'identification des véhicules polluants pour favoriser les voitures les plus propres, et une aide au renouvellement des véhicules anciens. Un coup de pouce indispensable mais insuffisant, selon les automobilistes.

Les automobilistes pénalisés

Sur les routes françaises, 70% des véhicules roulent au diesel, un marché en forte croissance depuis 2010 et encouragé notamment par un prix à la pompe plus bas. Pour l'association 40 millions d'automobilistes, on ne peut pas pénaliser les gens alors qu'ils ont été incités à acheter un véhicule diesel.

Le gouvernement compte faire de la France un pays exemplaire. Paris organisera la conférence de l'ONU sur le climat en 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne