Usine Renault de Maubeuge : visite chahutée pour Emmanuel Macron

Voir la vidéo
France 3

Le président de la République est en première ligne face à la grogne sociale. Jeudi 8 novembre, Emmanuel Macron a été pris à partie par un syndicaliste lors de sa visite de l'usine Renault de Maubeuge (Nord). 

Au matin du jeudi 8 novembre, tout devait bien se passer. Visite de l'usine Renault et à la clé, des bonnes nouvelles : des embauches, des millions d'euros d'investissements, un nouveau modèle à produire. La séquence était parfaite pour Emmanuel Macron, jusqu'à ce qu'un ouvrier l'interpelle. "Vous n'êtes pas le bienvenu ici monsieur Macron", lui lance l'employé. "Monsieur Ghosn nous donne d'une main, et vous, vous le reprenez dans nos poches de l'autre côté. Les salariés ici, ils sont à 40 km du site. Il va falloir qu'ils paient pour l'augmentation [du prix] de l'essence".

"Vous prenez aux salariés qui n'ont plus de sous"

Le chef de l'État tente de désamorcer la colère de ce syndicaliste hué par une partie de ses collègues, mais rien n'y fait. "Vous êtes en train de prendre aux retraités. Vous prenez aux retraités et vous prenez aux salariés qui n'ont plus de sous", accuse le syndicaliste. Ce sera le seul échange houleux durant toute la visite, qui aura duré plus de deux heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne