Taxes : la vignette poids lourds fait son retour

FRANCE 3

On pensait l'idée d'une vignette pour les poids lourds abandonnée depuis le conflit des "gilets jaunes", mais ce n'est pas le cas. Les explications du journaliste David Boéri sur le plateau de France 3.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La vignette poids lourds, qu'on pensait abandonnée par le gouvernement depuis le début de la mobilisation des "gilets jaunes", serait encore dans les têtes des membres du gouvernement. "Officiellement, c'est toujours une piste. Le ministère des Transports me l'a confirmé ce soir [jeudi 28 février], en précisant que la question n'est pas encore tranchée - elle ne se posera en fait qu'à partir de 2020. Mais on sait déjà qu'il faudra trouver entre 300 et 500 millions d'euros par an pour l'entretien et la modernisation des infrastructures de transport. La vignette pourrait être la bonne recette", explique le journaliste David Boéri en plateau.

Faire rentrer de l'argent sans alourdir les impôts

Tandis que la crise des "gilets jaunes" traduisait un ras-le-bol fiscal, cette vignette n'est-elle pas un pari risqué ? "Pas forcément, car il y a une astuce pour la mettre en place avec subtilité. Cette vignette pourrait devenir déductible de la TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques). Concrètement, elle serait donc remboursée quand vous faites systématiquement votre plein de carburant en France. Résultat : aucune fiscalité supplémentaire pour les transporteurs routiers français, mais plus de recettes sur les camions étrangers qui traversent le pays sans jamais s'arrêter à la pompe", précise le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne