Pétrole : malgré les efforts, la France reste dépendante de l'or noir

France 2

Alexandra Bensaid explique, sur le plateau du 20 Heures, comment la France a réduit sa dépendance au pétrole, sans complètement arriver à s'en passer.

La hausse du prix du pétrole, à la suite des problèmes connus par l'Arabie saoudite, fait craindre une hausse des tarifs à la pompe. De quoi alerter les consommateurs, bien que la France ait assez largement réduit sa dépendance au fur et à mesure des chocs pétroliers. "Nous sommes beaucoup moins drogués au pétrole", assure Alexandra Bensaid sur le plateau du 20 Heures. "Il faut quand même se souvenir qu'au début des années 70, l'électricité on la produisait essentiellement avec du fioul lourd", éclaire-t-elle.

"L'or noir, c'est encore 29% de notre consommation"

Ainsi, 70% de l'approvisionnement se faisait au Moyen-Orient. "On a joué le jeu de la désintox. On a construit des centrales nucléaires, ça a été un énorme investissement. On a aussi cherché d'autres fournisseurs, ailleurs, par exemple le Kazakhstan, la Russie", explique la journaliste. Mais malgré les efforts, nous sommes toujours "des toxicos". "L'or noir, c'est encore 29% de notre consommation", indique Alexandra Bensaid.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne