La prime à la conversion bientôt moins avantageuse ?

FRANCE 2

La prime à la conversion, qui permet de changer une vieille voiture pour un véhicule moins polluant, est victime de son succès. Le gouvernement veut donc la raboter.

La prime à la conversion pour changer de véhicule est victime de son succès. En 2018, 250 000 primes ont été versées pour l'achat d'un véhicule moins polluant. En juin 2019, 220 000 dossiers ont déjà été acceptés. Selon les calculs du gouvernement, la prime pourrait lui coûter 900 millions d'euros, un montant bien au-dessus de ses prévisions. Alors, pour faire des économies, les critères d'attribution pourraient être plus restrictifs.

Des critères plus stricts

Plusieurs pistes sont à l'étude pour réduire les dépenses de l'État : limiter le nombre de véhicules éligibles ou de bénéficiaires. Le gouvernement avance aussi vouloir rendre les critères de la prime plus stricts pour lutter contre les abus. Selon lui, en 2018, 48 % des aides ont servi à racheter des véhicules diesel, toujours trop polluants. La nouvelle prime à la conversion devrait être annoncée en septembre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne