Budget 2019 : la fiscalité verte "du gouvernement est fondamentalement injuste" estime le député socialiste Guillaume Garot

Le député socialiste de Mayenne était l\'invité de franceinfo mercredi 23 octobre. 
Le député socialiste de Mayenne était l'invité de franceinfo mercredi 23 octobre.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le député socialiste de Mayenne s'est exprimé sur franceinfo alors que le volet recette du Budget 2019 est voté mardi à l'Assemblée nationale. 

Guillaume Garot, député socialiste de Mayenne, vice-président de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire, a affirmé mardi 23 octobre sur franceinfo, que "la politique fiscale du gouvernement" liée à l'écologie "est fondamentalement injuste".

Le volet recettes du Budget 2019 est voté ce mardi par l'Assemblée nationale. La fiscalité écologique risque de peser de plus en plus sur le budget des ménages."Il faut d'abord de la justice dans la politique qui est suivie. La politique fiscale du gouvernement est fondamentalement injuste, car ce sont les plus pauvres qui payent pour les plus riches ", a-t-il estimé.

On a le sentiment qu'on prend prétexte de la transition écologique pour taxer encore les Français. Surtout taxer les Français qui n'ont pas le choix de leur moyen de transportGuillaume Garotà franceinfo

Guillaume Garot pointe "l'incohérence" du gouvernement. "On nous dit 'il faut faire la transition énergétique' mais on n'affecte pas les moyens dégagés de la fiscalité, celle qui est prévue aujourd'hui pour financer cette transition énergétique", a-t-il expliqué.

Le député a pris comme exemple la rénovation des bâtiments : "On sait aujourd'hui que c'est un facteur très important des émissions de gaz à effet de serre, toutes ces passoires thermiques. C'est-à-dire ces logements qui sont mal ou pas isolés. On doit passer de 150.000 de logements en cours de rénovation à 300.000 par an. Là, on va vraiment pouvoir agir contre le réchauffement du climat."

Vous êtes à nouveau en ligne