VIDEO. Quelles seraient les conséquences d’une journée sans voiture dans le monde entier ?

Voir la vidéo
BRUT

Plus d’un milliard de véhicules circulent chaque jour dans le monde.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le trafic automobile mondial représente 35 % des émissions de gaz à effet de serre. Si le milliard de véhicules, en circulation chaque jour dans le monde, restait à l’arrêt pendant 24 heures, le rejet de près de 39 millions de tonnes de CO2 serait évité, soit l’équivalent annuel de la consommation en chauffage d’un pays comme le Canada. 100 millions de barils de pétrole seraient économisés, de quoi remplir 40 piscines olympiques.

L’économie fortement impactée

En Arabie saoudite, l’un des leaders de l’industrie pétrolière, une journée mondiale sans voiture représenterait un manque à gagner de plus de 600 millions d’euros. Le pétrole équivaut à 66 % des recettes de l’État saoudien.

Des répercutions sur la santé et la mortalité dans le monde

Outre l’impact écologique et économique considérable que représenterait une telle paralysie, le taux de mortalité serait indéniablement revu à la baisse. En Inde, deuxième pays en termes de mortalité routière, une journée sans voiture pourrait éviter le décès d’environ 570 personnes. En Chine, première au classement, ce sont 718 vies humaines qui pourraient être sauvées.
Lors de ses précédentes journées sans voitures, la capitale française a noté une baisse significative du taux de pollution, avec notamment 20 % de moins de dioxyde d’azote dans l’air comparé à une journée classique. Le dioxyde d’azote et l’ozone seraient responsables de la mort prématurée de 214 personnes chaque jour en Europe.

Vous êtes à nouveau en ligne