Prix du carburant : la contestation s'organise

France 2

Face à la hausse des prix du carburant, certains automobilistes sont mécontents. Des appels au blocage des routes le 17 novembre prochain ont été lancés.

Les automobilistes ne décolèrent pas face à l'augmentation des prix du carburant. À Seichamps (Meurthe-et-Moselle), près de Nancy, comme ailleurs en France, les automobilistes frappés au porte-monnaie sont mécontents. En un an, le prix du gasoil a augmenté de 20%, ce qui rend les conditions de vie plus difficiles pour certains. "Je suis à la retraite, je ne peux pas aller plus loin que 20 euros madame", confie un automobiliste.

Mouvement de contestation

Comptez 1 euro 50 le litre en moyenne, ce qui est élevé. Mais pas le choix, il faut aller travailler et donc utiliser du gasoil au quotidien. "70 euros, cela me fait 150 à 160 euros par mois de gasoil, juste pour aller travailler", explique un automobiliste. Sur les réseaux sociaux, la fronde s'organise et des automobilistes appellent à une mobilisation nationale le 17 novembre. Ce mouvement de contestation est soutenu par 8 français sur 10, selon un sondage Odoxa/Dentsu Consulting pour franceinfo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne