VIDEO. Prix du carburant : dans le Tarn, les communes mettent la main à la poche pour aider leurs habitants

France 2

A Castres, la mairie étudie les dossiers avant de déclencher des aides. 

"La dernière fois, je n'ai pas fait le plein. Arrivé à 70 euros, j'ai arrêté, il n'y avait pas tout à fait le plein." Carole Bousquet, assistante de vie à mi-temps à Castres (Tarn), peut difficilement faire face à la hausse des prix du carburant. Son budget voiture représente 14% de son salaire. Alors elle apprécie le bon de 35 euros que lui fournit régulièrement la mairie.

"Il n'y a pas de transports en commun partout"

Depuis 10 ans, la commune a mis en place ce système pour aider les foyers les plus modestes et adoucir la facture. Le montant des chèques devrait être revu à la hausse en janvier pour atteindre 40 auros. "Il faut bien considérer que cela se fait sur le dos des usagers les plus modestes", estime Pascal Rugie le maire DVD de Castres. "Ces plus modestes essaient de travailler alors que ce n'est pas facile et qui essaient de se déplacer alors que dans nos zones rurales, il n'y a pas de transports partout."

Une initiative que d'autres communes ont adoptée. C'est le cas à Roche-la-Molière (Loire) où la mairie distribuera des bons de 50 euros, sous conditions. "Ca s'adresse aux gens qui vont travailler avec leur voiture parce qu'ils n'ont pas le choix. Pour les gens qui gagnent le smic, au salaire minimum. Et qui n'ont pas de transports en commun", précise le maire DVD, Eric Berlivet. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne