Prime à la conversion : le gouvernement veut durcir ses conditions d'accès

FRANCE 3

Depuis le début de l'année, 220 000 dossiers de prime à la conversion ont été déposés. Le dispositif, victime de son succès, risque d'être restreint.

Un dispositif victime de son succès. Chaque jour, depuis janvier, des centaines de dossiers de prime à la conversion sont déposés. Au 30 juin dernier, 220 000 demandes ont été effectuées, contre 250 000 sur toute l'année 2018. À ce rythme, il y aura 450 000 dossiers d'ici décembre, soit une enveloppe de 900 millions d'euros. La loi de finances a prévu un budget de seulement 596 millions d'euros.

Le gouvernement veut interdire le rachat de véhicules diesel d'occasion

Le gouvernement prévoit donc de durcir au plus vite les conditions d'accès à la prime à la casse. Vendredi 5 juillet, la ministre des Transports Élisabeth Borne a indiqué sur franceinfo qu'il n'était "pas la peine de mettre de l'argent du contribuable pour acheter un véhicule à 50 000 euros". Le gouvernement envisage même d'interdire de racheter un diesel d'occasion via ce dispositif. Cette mesure pourrait entrer en vigueur dès la fin de l'été.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne