Pollution : un contrôle technique encore plus dur en 2019

Dès le 1er janvier prochain, des normes anti-pollution drastiques vont s'appliquer. 15% des véhicules diesel pourraient être recalés.

Un panache de fumée, un jet de poussière, les automobilistes risquent de devoir retourner au garage. À partir du 1er janvier 2019, de nouvelles règles vont s'appliquer. L'objet du contrôle : l'opacité des fumées des gazoles et plusieurs polluants libérés par les moteurs à essence. Les véhicules concernés, entre autres, les diesels Euro 3, les véhicules mis en circulation entre 2001 et 2006. Selon des experts, cette mesure pourrait obliger 10 à 15% des automobilistes à effectuer des travaux.

Des avis partagés

Objectif de cette nouvelle norme imposée par le contrôle technique : lutter contre la pollution. Côté automobilistes, les avis sont partagés. "C'est bien pour la planète, mais après pour le contribuable, pour l'ouvrier qui ne touche pas beaucoup, c'est dur", confie l'un d'entre eux au micro de France 2. 2019 n'est qu'une étape. D'ici à 2022, les contrôles vont être renforcés avec l'analyse du niveau de cinq gaz polluants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne