Moteurs diesel truqués : PSA soupçonné à son tour

France 2

Le scandale des moteurs diesel truqués touche désormais le groupe PSA. Une information judiciaire vient d'être ouverte contre Peugeot pour soupçons de tromperie.

Le groupe PSA est en France le 4e constructeur automobile mis en cause. Après Volkswagen, Renault et Fiat Chrysler, il est visé par une enquête des juges d'instruction. PSA est lui aussi accusé dans le fameux Dieselgate. Peugeot est soupçonné de tromperie dans les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes de ses véhicules diesel. Contrairement à ce qu'affirme PSA, la justice soupçonne que les émissions de gaz polluants soient supérieures aux normes, comme le prouvent certains tests.

Démenti ferme de PSA

Un porte-parole de la marque au lion a réagi et assure que ses "véhicules n'ont jamais été équipés de logiciel ou de dispositif permettant de fausser les tests". Des accusations déjà repoussées par PSA en février dernier. L'enquête a été confiée à trois juges d'instruction du pôle santé publique du parquet de Paris. Ils devront faire la lumière sur l'utilisation ou non par PSA d'un système que certains qualifient de sophistiqué pour tricher. Cette affaire fait suite au scandale Volkswagen. La marque allemande avait avoué avoir trafiqué les moteurs de onze millions de véhicules diesel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne