Fiscalité des carburants : les transporteurs routiers sont mobilisés

FRANCE 2

Les transporteurs routiers ont organisé samedi 7 décembre des barrages filtrants dans toute la France pour protester contre la hausse de la fiscalité des carburants.

Sur l'autoroute A63, dans les Landes, une longue file de camions occupe la voie de droite et la bande d'arrêt d'urgence. La circulation des voitures se fait donc au ralenti, car l'objectif pour les transporteurs routiers, ce n'est pas de bloquer complètement, mais d'envoyer un message clair au gouvernement : ils refusent l'augmentation de deux centimes des taxes sur le gazole routier pour financer les infrastructures routières. "Deux centimes, ça représente 16 000 euros par an", indique un transporteur. "Comme on n'a pas une grosse marge, ça risque d'être la goutte qui fait déborder le vase", pense un autre.

Concurrence déloyale

À Castets (Landes), une quarantaine de petits patrons routiers se sont retrouvés vers 9 heures, pour mettre en place les barrages filtrants dans les deux sens de l'autoroute. "On doit montrer l'exemple de ce qu'on sait faire, c'est-à-dire des manifestations qui ne posent pas problème", rappelle aux routiers Aline Mesples, la présidente nationale du syndicat Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE). "Ce qui se joue, c'est la survie du pavillon routier français, c'est la survie des PME. Aucun étranger ne fait le plein en France, car le carburant est beaucoup trop cher. Ils vont dans les pays limitrophes et ensuite ils viennent circuler sur nos routes et ça, c'est inacceptable", explique-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne