Diesel : l'Allemagne au chevet de Mercedes, Audi et Volkswagen

France 2

Deux ans après le Dieselgate, une réunion cruciale s'ouvre ce mercredi 2 août à Berlin. Constructeurs automobiles et pouvoirs publics vont débattre des mesures à prendre afin d'éviter d'interdire le diesel dans les métropoles.

Ils veulent sauver le diesel. Les grands constructeurs allemands et les pouvoirs publics discutent à Berlin ce mercredi. Les marques allemandes font face à deux menaces. La baisse vertigineuse des ventes d'abord : seulement 33% des voitures qui circulent en Allemagne roulent encore au gasoil.

Le diesel n'a plus la cote

Et puis, il y a les interdictions. Stuttgart, Munich et Düsseldorf envisagent de bannir de leurs rues les voitures roulant au diesel. En France et au Royaume-Uni, c'est objectif zéro diesel en 2040. En Allemagne, 160 000 emplois sont directement liés à la technologie diesel et le secteur automobile pèse lourd (800 000 emplois) dans l'industrie du pays. Avant la réunion, les constructeurs ont annoncé plusieurs rappels visant à réduire leurs émissions : 850 000 voitures pour Audi, 3 millions en Europe pour Daimler et près d'un million pour Volkswagen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne