Les ventes de voitures neuves à leur plus bas niveau dans l'Union européenne

Des voitures prêtes à l\'export dans le port de Lübeck-Travemünde (Allemagne), en décembre 2011. 
Des voitures prêtes à l'export dans le port de Lübeck-Travemünde (Allemagne), en décembre 2011.  (RENE SPALEK / BILDERBERG / AFP)

Selon l'Association européenne des constructeurs automobiles, elles auraient baissé de 10,5% sur un an. 

Les immatriculations de voitures neuves ont continué à plonger en février dans l'Union européenne, pour passer sous la barre des 800 000. Il s'agit de "leur plus bas niveau" depuis 1990, a fait savoir, mardi 19 mars, l'Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA), dans un communiqué (en anglais). La baisse est de 10,5% sur un an. 

Déjà, 2012 avait été une année noire pour le marché de l'automobile européen : il ne s'était jamais vendu aussi peu de voitures depuis plus de quinze ans, avec 12 millions de véhicules. Et aucune embellie n'est attendue avant l'an prochain. Le seul pays à avoir vu progresser les ventes de voitures neuves le mois dernier est le Royaume-Uni, avec une hausse de 7,9%. Tous les autres grands marchés, de l'Allemagne à la France en passant par l'Italie et l'Espagne, ont, eux reculé. Sur les deux premiers mois de l'année, le recul est de 9,5%.

Tous les constructeurs présents sur le marché automobile européen ont vu leurs immatriculations reculer, hormis le sud-coréen Hyundai (+2%) et les japonais Mazda (+6,1%) et Honda (+20,7%), qui sont des petits acteurs, avec des parts de marché tournant autour de 1%. A l'inverse, les principaux constructeurs, l'allemand Volkswagen, les français PSA Peugeot Citroën et Renault, l'américain General Motors et l'italien Fiat ont connu des baisses comprises entre 7 et 21%.