Automobile : "C'est le moment d'un changement radical", selon la Fondation pour la Nature et l'Homme

Alors que le secteur automobile est en grande difficulté et que l'aide de l'Etat s'avère indispensable, n'est-ce pas le moment de se tourner vers des véhicules plus verts. Marie Chéron, responsable mobilité à la Fondation pour la Nature et l'Homme (FNH), est l'invitée du 23h lundi 25 mai.

N'est-ce pas utopique de dire aux concessionnaires de favoriser les véhicules écologiques alors qu'ils ont énormément de stocks à écouler ? "Il y a beaucoup de véhicules stockés et il y a besoin de soutenir la reprise de l'activité pour effectivement déstocker. Néanmoins, il y a aussi beaucoup de véhicules en cours de production et qui sont prévus pour arriver sur le marché lors du second semestre. Il est très important que la priorité soit donnée à ce genre de véhicules. Les constructeurs sont obligés d'avoir une part significative de véhicules électriques pour remplir leurs objectifs européens. S'ils ne remplissent pas ces objectifs, ils seront soumis à des pénalités", rappelle Marie Chéron, responsable mobilité à la Fondation pour la Nature et l'Homme (FNH), sur franceinfo lundi 25 mai.

"Primes à l'achat insuffisantes"

"Pour nous, les primes à l'achat sont insuffisantes. Le secteur doit se remettre en question. Il est vulnérable car dépendant des fournisseurs souvent à l'autre bout du monde (…) On assiste à une certaine insécurité sociale. Aujourd'hui, on a trop de véhicules thermiques produits donc on doit changer de braquet. C'est le moment d'un changement radical", détaille Marie Chéron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne