Retraite de Carlos Ghosn : "La saisine devant les prud'hommes montre le cynisme du personnage", s'indigne la CGT

Carlos Ghosn traîne Renault devant les Prud\'hommes (Photo d\'illustration).
Carlos Ghosn traîne Renault devant les Prud'hommes (Photo d'illustration). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Fabien Gache, délégué syndical central CGT de Renault, estime que les 250 000 euros demandés ne sont qu'une première phase dans la stratégie de l'ancien patron du constructeur.

Carlos Ghosn affronte vendredi 21 février son ancien employeur Renault. Il réclame une indemnité de départ à la retraite de 250 000 euros devant le conseil de prud'hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). "La saisine devant les prud'hommes montre le cynisme du personnage", dénonce sur franceinfo Fabien Gache, délégué syndical central CGT de Renault.

franceinfo : Que pensez-vous de l'action de Carlos Ghosn ?

Fabien GacheLa saisine de Carlos Ghosn devant les prud'hommes montre le cynisme du personnage. Il faut se souvenir qu'il a imposé une stratégie financière aux services des actionnaires mais aussi pour ses propres intérêts. D'une part avec des milliards de dividendes qui ont été versés aux principaux actionnaires, et monsieur Ghosn a engrangé des dizaines de millions de salaires de plus en plus indécents au fil des ans pour acquérir près d'un million d'actions. En saisissant le tribunal, et s'il venait à lui donner raison, Carlos Ghosn, une nouvelle fois, ponctionnerait les salariés puisque ce sont eux qui paieraient les indemnités.

Pensez-vous qu'il a des chances de gagner ?

J'espère que non parce que, encore une fois, ce sont les salariés qui paieront la facture comme ils la paient sur le plan social.

Ce ne sont pas que 250 000 euros d'indemnités. Ça c'est la première phase. La deuxième étant d'acquérir sa retraite chapeau qui avoisinera les 800 000 euros par an, jusqu'à sa mort.Fabien Gache, délégué syndical central CGT de Renault.à franceinfo

Il réclame également 380 000 actions d'une valeur de près de 12 millions d'euros ?

C'est pour ça que je pense qu'on est dans le délire. C'est un personnage qui se croit au-dessus de tout le monde, qui a ponctionné pendant une partie de sa vie des populations entières, et qui aujourd'hui continue comme si de rien n'était. C'est proprement scandaleux.

Renault enregistre ses premières pertes en 10 ans. Êtes-vous inquiet pour l'avenir du groupe ?

Renault a du mal à se remettre de la stratégie de Carlos Ghosn qui est délétère pour l'avenir de Renault. Sur les résultats financiers, il faut regarder les choses de manière plus objective. Le résultat d'exploitation de Renault c'est 2 milliards, à peu près 800 millions de moins que l'an dernier, mais qui mesurent la réalité de l'activité de Renault. Le problème de Renault ce sont les partenaires qui ont fait défaut et la baisse des ventes qui est impactée par la stratégie de Carlos Ghosn. Renault a une gamme rétrécie qui n'est pas à la hauteur de ce qui est souhaitable aux besoins de mobilités des populations.

Vous êtes à nouveau en ligne