Le conseil d'administration de Nissan démet Carlos Ghosn de son poste de président

Carlos Ghosn, photographié le 12 septembre 2018 dans les locaux de Renault, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
Carlos Ghosn, photographié le 12 septembre 2018 dans les locaux de Renault, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). (JOEL SAGET / AFP)

Le dirigeant est suspecté de fraude financière par la justice japonaise.

Le conseil d'administration de Nissan a démis de son poste son président Carlos Ghosn, suspecté de fraude financière par la justice japonaise, annonce la marque dans un communiqué (lien en anglais) publié jeudi 22 novembre. Greg Kelly, bras droit de Carlos Ghosn et également visé par la justice, a lui aussi été démis de ses fonctions.

Selon un porte-parole de la marque, le vote pour écarter Carlos Ghosn a été unanime. Le poste de président du conseil d'administration est pour l'instant vacant. Un "comité consultatif" va être créé et devra proposer des candidatures à ce poste, indique aussi le communiqué de Nissan.

Le conseil d'administration de Renault, dont Carlos Ghosn était le PDG, a de son côté confié mardi 20 novembre les rênes du groupe à un tandem composé de l'administrateur référent Philippe Lagayette, qui assurera la présidence du conseil d'administration, et du directeur général adjoint Thierry Bolloré, promu directeur général délégué.

Vous êtes à nouveau en ligne