Japon : Carlos Ghosn, PDG de Renault, mis en examen

FRANCE 3

En duplex depuis Tokyo (Japon), le journaliste Arnauld Miguet fait le point sur la mise en examen, lundi 10 décembre, du PDG de Renault, Carlos Ghosn, accusé de fraude fiscale.

Après trois semaines de garde à vue, Carlos Ghosnle PDG du groupe Renault est officiellement inculpé pour avoir caché une partie de son salaire au fisc japonais, lundi 10 décembre. "Son séjour dans sa cellule exiguë, qui a commencé le 19 novembre dernier dans ce centre de détention de Tokyo, est certainement loin d'être terminé. Après sa mise en examen lundi 10 décembre au matin, accusé d'avoir dissimulé des montants allant jusqu'à 38 millions d'euros sur une période de 2010 à 2015, Carlos Ghosn a vu sa garde à vue prolongée pour les mêmes motifs, mais pour une autre période, de 2015 à 2018. On parle là de 33 millions d'euros", explique le journaliste Arnauld Miguet, en duplex depuis la capitale nippone.

Il encourt au moins dix ans de prison

"Une garde à vue qui peut aller, comme la précédente, jusqu'à 22 jours. L'enquête est loin d'être terminée, car le procureur de Tokyo semble disposé à utiliser toutes les armes possibles pour obtenir des aveux : isolement prolongé et interrogatoires pouvant aller jusqu'à neuf heures par jour. S'il est reconnu coupable, Carlos Ghosn encourt au moins dix ans de prison", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne