Carlos Ghosn : les ombres de son évasion

franceinfo

Alors que de nombreuses zones d'ombres restent à éclaircir quant à l'évasion de Carlos Ghosn, une photo prise le soir du 31 décembre à Beyrouth (Liban) pourrait donner des indices. Éléments de réponse

Voici la seule image disponible de Carlos Ghosn depuis sa fuite. Prise par une amie le soir du 31 décembre à Beyrouth (Liban), on y voit l'ex-patron de Renault en compagnie de son épouse. Devant une mystérieuse villa où sa femme a été aperçue ce jeudi 2 janvier, une horde de journalistes envahit le pas de porte. A-t-elle joué un rôle dans son évasion ? Carlos Ghosn répond non : "les allégations dans les médias selon lesquelles mon épouse Carole aurait joué un rôle dans mon départ sont fausses et mensongères. C'est moi seul qui ai organisé mon départ", a déclaré l'homme d'affaires dans un communiqué.

Perquisition à Tokyo

En parallèle, l'enquête progresse à Tokyo (Japon) où la résidence de Carlos Ghosn a été perquisitionnée. Les enquêteurs s'intéressent à un jet privé parti d'Osaka (Japon) à 23h10 et arrivé à Istanbul à 5h15. Un autre avion s'est ensuite envolé pour Beyrouth (Liban).

Pour orchestrer ce périple, Carlos Ghosn a sans doute bénéficié d'une complicité qui pourrait être celle d'une société de sécurité privée selon les experts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne