Carlos Ghosn : l'ancien PDG de Renault, assigné à résidence au Japon, prend la fuite au Liban

FRANCE 3

Assigné à résidence au Japon, Carlos Ghosn a fui vers le Liban lundi 30 décembre. Il fait l'objet de plusieurs inculpations pour revenus non déclarés et abus de confiance.

Carlos Ghosn a passé ses premières heures d'homme libre dans une résidence de Beyrouth (Liban). Lundi 30 décembre, l'ancien PDG de Renault, assigné à résidence au Japon, a pris la fuite au Liban. Il devrait parler à la presse dans les prochains jours. "Je n'ai pas fui la justice, je me suis libéré de l'injustice et de la persécution politique", s'est justifié Carlos Ghosn dans un communiqué.

Un procès prévu en avril 2020

Son avocat préparait avec lui son procès prévu en avril 2020. Selon lui, rien ne laissait présager sa fuite, d'autant que les trois passeports de l'ancien PDG sont encore entre ses mains. Depuis son arrestation en novembre 2018, Carlos Ghosn n'a cessé de dénoncer un complot et ses conditions de détention. L'homme d'affaires est sous le coup de quatre inculpations au Japon pour des malversations financières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne