Carlos Ghosn est sorti de prison après que le tribunal de Tokyo a approuvé sa demande de libération sous caution

Carlos Ghosn quitte le centre de détention de Tokyo, le 25 avril 2019. 
Carlos Ghosn quitte le centre de détention de Tokyo, le 25 avril 2019.  (BEHROUZ MEHRI / AFP)

La justice japonaise a accepté sa demande de remise en liberté contre une caution de quatre millions d'euros.

Carlos Ghosn retrouve sa liberté. Vêtu d'un costume sans cravate, entouré de gardiens, l'ancien patron de Renault a quitté, jeudi 25 avril, le centre de détention de Tokyo où il était emprisonné, avant de monter dans un véhicule noir. Plus tôt dans la journée, le tribunal de Tokyo avait annoncé avoir approuvé sa nouvelle demande de libération sous caution. Celle-ci avait été fixée à 500 millions de yens (environ 4 millions d'euros).

Carlos Ghosn avait été libéré une première fois le 6 mars. Mais un mois plus tard, les procureurs avaient décidé de l'arrêter au domicile où il était assigné à résidence pour de nouvelles accusationsAu total, Carlos Ghosn est sous le coup de quatre inculpations pour diverses malversations financières, dont des dissimulations de revenus dans des documents boursiers et deux cas différents d'abus de confiance aggravé.

Vous êtes à nouveau en ligne