Affaire Carlos Ghosn : Renault-Nissan identifie 11 millions d'euros de dépenses douteuses

France 3

Carlos Ghosn aurait engagé 11 millions d'euros de dépenses suspectes via une filiale du groupe Renault-Nissan. L'ancienne ministre Rachida Dati et le criminologue Alain Bauer auraient été rémunérés par cette entreprise.

Carlos Ghosn toujours dans la tourmente. L'audit interne mené conjointement par Renault et Nissan aurait mis en lumière 11 millions d'euros de dépenses douteuses réalisées via une filiale néerlandaise du groupe. En cause : des trajets personnels en jet privé et des dons à des ONG suspects. Renault envisage de déposer une plainte contre son ancien patron. Par la voix du ministre de l'Économie Bruno Le Maire, l'État, actionnaire à 15% du constructeur, soutient cette démarche judiciaire.

Rachida Dati et Alain Bauer cités

Une enquête préliminaire a récemment été ouverte par le parquet national financier suite à une autre plainte d'une actionnaire de Renault. Celle-ci vise plus particulièrement Rachida Dati qui aurait perçu entre 600 et 900 000 euros d'honoraires d'avocate de la filiale néerlandaise de Renault-Nissan. 1 million d'euros auraient également été versés à l'expert en sécurité Alain Bauer. L'un et l'autre démentent toute irrégularité. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne