Carlos Ghosn

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, à Paris, le 10 décembre 2018.

VIDEO. Manifestations : Philippe Martinez (CGT) "inquiet du nombre de blessés"

Carlos Ghosn, le 6 octobre 2017, lors d\'une conférence de presse à Paris.

Carlos Ghosn raconte sa détention à des journalistes français

Carlos Ghosn, le 6 octobre 2017, lors d\'une conférence de presse à Paris.

Le maintien en détention de Carlos Ghosn "n'a strictement aucun sens", estime son avocat

Carlos Ghosn en novembre 2018.

Interviewé depuis sa prison, Carlos Ghosn dénonce "une distorsion de la réalité pour détruire sa réputation"

Dominique Senard a été intronisé à la tête du constructeur automobile Renault, jeudi 24 janvier.

Le brief éco. Quel avenir pour l'alliance Renault-Nissan ?

Carlos Ghosn en octobre 2018. 

Carlos Ghosn amorce une contre-attaque médiatique

Carlos Ghosn fait un discours à Maubeuge (Nord), le 8 novembre 2018.

Affaire Carlos Ghosn : l'ex-patron de Renault dénonce un "complot et une trahison"

Le président de la République, Emmanuel Macron, le 22 janvier 2019, en Allemagne.

Emmanuel Macron s'inquiète des conditions de détention "dures" de Carlos Ghosn

Le ministre de l\'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, dimanche 27 janvier 2019.

Les patrons des grandes entreprises françaises seront obligés "d'avoir une domiciliation fiscale en France", annonce Bruno Le Maire

Le ministre de l\'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, dimanche 27 janvier 2019.

Les patrons des grandes entreprises françaises seront obligés "d'avoir une domiciliation fiscale en France", annonce le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire

Des feuilles de paie.

C'est dans ma tête. Disparités salariales et image sociale de soi

Jean-Dominique Senard à Paris, le 4 décembre 2015. 

Renault : un duo pour remplacer Carlos Ghosn

Le logo de Renault devant un concessionnaire à Tokyo, le 23 novembre 2018. 

Renault : qui est le successeur de Carlos Ghosn ?

L\'ancien PDG de Renault, Carlos Ghosn, lors d\'une conférence de presse à Sandouville (Seine-Maritime), le 30 septembre 2014. 

Affaire Carlos Ghosn : comment l'ancien dirigeant de Renault pourrait recevoir jusqu'à 25 millions d'euros d'indemnités

Carlos Ghosn en octobre 2018. 

Renault : un duo pour remplacer Carlos Ghosn

Carlos Ghosn en octobre 2018. 

Carlos Ghosn remplacé à la présidence de Renault

Jean-Dominique Senard à Paris, le 4 décembre 2015. 

Renault : Jean-Dominique Senard et Thierry Bolloré remplacent Carlos Ghosn

Le Forum économique mondial de Davos, le 22 janvier.

"Difficile d’être un PDG aujourd’hui..." : à Davos, la chute de Carlos Ghosn au cœur des discussions

Carlos Ghosn en octobre 2018. 

Renault : en quittant son poste de PDG, Carlos Ghosn pourrait obtenir jusqu'à 25 millions d'euros d'indemnités

Bruno Le Maire a annoncé jeudi 24 janvier depuis le Forum économique de Davos que le PDG du constructeur français Renault, toujours incarcéré au Japon, venait de démissionner.

Renault : Carlos Ghosn a démissionné du groupe

Bruno Le Maire, ministre de l\'Economie (à gauche), et Carlos Ghosn à Maubeuge (Nord), le 8 novembre 2018.

Carlos Ghosn a démissionné de la présidence de Renault

Fabien Gache, délégué central CGT de Renault, le 24 janvier 2019.

VIDEO. Démission de Carlos Ghosn : "Il doit partir avec seulement le salaire qu'on lui doit", estime le délégué central CGT de Renault

Carlos Ghosn en octobre 2018. 

Carlos Ghosn : Renault tourne la page

Carlos Ghosn en octobre 2018. 

Carlos Ghosn : quelles indemnités de départ pour l'ancien patron de Renault ?

Carlos Ghosn, à Paris, le 29 avril 2005.

Renault : un tandem pour succéder à Carlos Ghosn

Le logo de Renault devant un concessionnaire à Tokyo, le 23 novembre 2018. 

Renault convoque son conseil d'administration jeudi pour trouver un successeur à Carlos Ghosn

Carlos Ghosn, à Paris, le 29 avril 2005.

Carlos Ghosn voit sa demande de libération sous caution de nouveau rejetée

Loïc Dessaint, invité de l\'interview éco lundi 21 janvier.

Départ de Carlos Ghosn : "Chez Renault, il faut changer de culture d’entreprise"

Carlos Ghosn, dessiné lors de son audience au tribunal de Tokyo (Japon), le 8 janvier 2019.

Carlos Ghosn soupçonné d'avoir reçu indûment près de 8 millions d'euros via une filiale de Nissan et Mitsubishi

La députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invitée du \"8h30 Cadet-Dély\", jeudi 17 janvier 2019. 

"Nous sommes à mille lieux des positions politiques de l'extrême droite", réaffirme Clémentine Autain

1101112131415

Vous êtes à nouveau en ligne