Carlos Ghosn

Le tout-puissant patron Carlos Ghosn, à la tête de Nissan et Renault, a été arrêté au Japon, lundi 19 novembre 2018. Le Franco-Libano-Brésilien de 64 ans est soupçonné d'avoir dissimulé des revenus au fisc. "En outre, de nombreuses autres malversations ont été découvertes, telles que l'utilisation de biens de l'entreprise à des fins personnelles", a ajouté Nissan, qui va proposer au conseil d'administration de le "démettre de son poste rapidement".

PDG de Nissan jusqu'en avril 2017, il avait touché pour la période d'avril 2016 à mars 2017 quasiment 1,1 milliard de yens (8,8 millions d'euros au cours de l'époque). Il gagne en outre plus de 7 millions d'euros par an au titre de PDG de Renault, qu'il dirige depuis 2009 (il en était directeur général depuis 2005), des revenus qui ont souvent fait grincer des dents.

plus
François-Henri Pinault, PDG du groupe de luxe Kering, lors d\'une assemblée générale du groupe, à Paris, le 24 avril 2019.

Les rémunérations des patrons du CAC 40 ont atteint des records en 2018

Le mot de l'éco. Automobile : les grandes manoeuvres avec le projet de fusion PSA-Fiat Chrysler

Carlos Ghosn, ancien dirigeant de Renault et Nissan arrive au palais de justice de Tokyo, la capitale japonaise, le 23 mai 2019.

Les avocats de Carlos Ghosn demandent l'annulation des poursuites "biaisées" et "politiquement motivées" contre leur client

Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris, le 11 juin 2019.

Affaire Ghosn : Rachida Dati visée par des perquisitions

Le directeur général de Renault Thierry Bolloré, le 10 septembre 2019 à Francfort (Allemagne).

Renault révoque son directeur général Thierry Bolloré, ancien dauphin de Carlos Ghosn

La domiciliation fiscale des patrons des grandes entreprises, un article du projet de loi de finances 2020 examiné dès mardi 8 octobre à l\'Assemblée nationale. Photo d\'illustration.

Le mot de l'éco. Domiciliation fiscale

L\'ancien dirigeant de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, le 24 juin 2019 à Tokyo (Japon).

Carlos Ghosn interdit pendant dix ans de diriger toute entreprise américaine cotée en Bourse

Carlos et Carole Ghosn, à Tokyo, le 3 avril 2019.

Affaire Carlos Ghosn : son épouse lance un appel au président Macron

L\'ex-PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, et sa femme, Carole Ghosn, à Tokyo le 3 avril 2019.

Japon : Carole Ghosn dénonce des "représailles indignes" après une nouvelle interdiction de voir son mari

Le siège du groupe Renault à Boulogne-Billancourt, le 19 novembre 2018.

Automobile : Renault dans le rouge

Au siège de Nissan, à Yokohama, au Japon (illustration)

Nissan va supprimer 12 500 emplois à travers le monde d'ici 2022

Un membre des médias défile devant un nouveau logo montrant Renault, Nissan et Mitsubishi avant une conférence de presse au siège de Nissan à Yokohama, dans la préfecture de Kanagawa, le 12 mars 2019.

Nissan : 10 000 emplois en jeu dans le monde entier

Carlos Ghosn à son arrivée au tribunal à Tokyo (Japon), le 23 mai 2019.

Carlos Ghosn a intenté des poursuites en justice contre Nissan et Mitsubishi pour rupture abusive de son contrat

Le siège du groupe Renault à Boulogne-Billancourt, le 19 novembre 2018.

Affaire Carlos Ghosn : perquisition en cours au siège de Renault à Boulogne-Billancourt

Emmanuel Macron est arrivé au Japon mercredi 26 juin pour son premier déplacement officiel dans le pays. Le journaliste Jeff Wittemberg fait le point sur cette rencontre avec le Premier ministre Shinzo Abe.

Japon : première rencontre au sommet entre Emmanuel Macron et Shinzo Abe

Carlos Ghosn arrive au tribunal de Tokyo, le 23 mai 2019.

Carlos Ghosn perd officiellement son titre d'administrateur de Mitsubishi Motors

Carlos et Carole Ghosn à Tokyo (Japon), le 5 avril 2019.

"Il n'était pas nécessaire d'aller aussi loin" : Carole Ghosn appelle Donald Trump à intervenir pour son mari

Carlos Ghosn (à droite) à Tokyo, la capitale japonaise, le 23 mai 2019.

Le domicile francilien de Carlos Ghosn perquisitionné dans le cadre de l'enquête sur le financement de son mariage au château de Versailles

Le PDG de Renault, Jean-Dominique Senard, et son homologue de Nissan, Hiroto Saikawa, donnent une conférence de presse, le 12 mars 2019 à Yokohama (Japon).

Renault menace de bloquer une réforme de gouvernance chez Nissan

Le ministre de l\'Economie Bruno Le Maire, lors d\'une conférence organisée par la Fédération des industries allemandes, à Berlin, le 4 juin 2019.

Renault : l'Etat prêt à réduire sa participation pour "renforcer l'alliance" avec Nissan

Les logos Fiat et Renault.

Automobile : quel avenir pour Renault ?

Les entreprises Renault et Fiat-Chrysler ont annoncé, lundi 27 mai, envisager un projet de fusion.

Fusion Renault-Fiat Chrysler : une proposition définitivement caduque ?

Carlos Ghosn et son épouse Carole entouré de journaliste à leur arrivée à leur résidence à Tokyo, le 3 avril 2019.

Affaire Carlos Ghosn : on vous résume les révélations sur RNBV, la filiale de Renault-Nissan aux dépenses "suspectes"

Carlos Ghosn, après avoir quitté le bureau de son avocat, le 3 avril. 

Carlos Ghosn : Renault pointe 11 millions d'euros de dépenses suspectes

Carlos Ghosn, le 6 mars 2019, à Tokyo. 

Affaire Carlos Ghosn : Renault-Nissan identifie 11 millions d'euros de dépenses douteuses

Rachida Dati, le 30 juin 2018 à Menton.

Rachida Dati et Alain Bauer visés par une enquête pour des contrats avec la filiale néerlandaise de Renault-Nissan

Carlos Ghosn à Tokyo, le 12 mars 2019.

Dépenses suspectes de Carlos Ghosn : "Il y aura plainte", assure le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire

Carlos Ghosn à Tokyo, le 12 mars 2019.

Affaire Carlos Ghosn : Renault a identifié 11 millions d'euros de dépenses injustifiées

La députée européenne Rachida Dati, le 24 janvier 2019 sur le plateau de \"L\'Emission de politique\" de France 2.

"Rien n'a été caché" : Rachida Dati se défend d'avoir dissimulé les revenus de sa collaboration avec Renault-Nissan

Carlos Ghosn, le 23 mai 2019 au Japon.

Affaire Carlos Ghosn : Renault a identifié 11 millions d'euros de dépenses suspectes

1234567891010

Vous êtes à nouveau en ligne