Automobiles d'occasion : une vente sur deux cacherait des anomalies

France 3

5,62 millions de voitures d'occasion ont été vendues en 2015. La moitié cacherait des anomalies selon une enquête de la Répression des fraudes.

5,62 millions de voitures d'occasion ont été vendues en 2015. La moitié cacherait des anomalies selon une enquête de la Répression des fraudes. Avant de reprendre et de revendre une voiture, mieux vaut l'ausculter, même pour les professionnels. Extérieur, moteur, habitacle, chaque détail compte. Aujourd'hui, rien n'est plus facile que de changer le kilométrage d'une voiture. Sur internet, un appareil vendu 150 euros permet de faire passer votre compteur de 20 000 à 50 km en un clin d'oeil. Ce n'est pas la seule arnaque. Fausse première main, véhicule accidenté, sur 1 471 points de vente, la Répression des fraudes a recensé des tromperies sur la marchandise dans 47% des cas.

Faire preuve de bon sens

"Il y a souvent un manque de vigilance de la part des consommateurs. Souvent des consommateurs qui ne sont pas avertis, qui sont trop crédules et qui font confiance", explique Marie Taillard, chargée de communication à la DGCCRF.
La Répression des fraudes précise que les infractions les plus importantes ont été relevées chez de petits revendeurs indépendants. Le consommateur doit faire preuve de bon sens, quitte à annuler la vente au moindre doute.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne