Assurance chômage : le déficit devrait être plus fort que prévu en 2016

(C'est deux fois moins que ce qui avait été anticipé à l'automne dernier © MaxPPP)

Le déficit de l’Unédic va continuer de s'alourdir et devrait atteindre 4,2 milliards d'euros à la fin de l'année. Le nombre de chômeurs, lui, va baisser, mais moins fortement que prévu.

 L'organisme qui gère l''Assurance chômage, ne voit pas l'avenir en rose : selon l'Unedic, il y aura 25.000 chômeurs de moins à Pole emploi fin 2016 dans la catégorie A, celle des personnes qui ne travaillent pas du tout. C'est deux fois moins que ce qui avait été anticipé à l'automne dernier.

A l'époque, l'Unedic tablait sur un recul de 50.000 chômeurs. Un scénario d'autant plus pessimiste qu'il intègre les effets du plan de 500.000 formations supplémentaires annoncé en janvier pour les chômeurs les moins qualifiés.

Il faut dire qu'entre temps, la prévision de croissance de la France a été revue légérement à la baisse, avec à la clef, moins de créations d'emploi. Conséquence : le déficit de l'Assurance chômage va encore augmenter. Il devrait atteindre 4,2 milliards d'euros en fin d'année, avant une légère amélioration en 2017.

De quoi tendre un peu plus les discussions entre le patronat et les syndicats. Ces derniers, qui gèrent les caisses de l'Unedic - doivent redéfinir les régles d'indemnisation avant le 30 juin prochain.