Après une éclaircie partielle en juillet, le nombre d'inscrits à Pôle emploi a progressé en août, selon le gouvernement

L\'agence Pôle emploi de Hazebrouck (Nord)
L'agence Pôle emploi de Hazebrouck (Nord) (AFP / Denis Charlet)

Le nombre d'inscrits au chômage a atteint, en France métropolitaine, 2,69 millions pour les personnes sans activité (+15.900 en un mois) et 3,97 millions en incluant celles ayant eu une activité réduite (+7.100), a annoncé vendredi le ministère de l'Emploi.La progression est notable pour les seniors et les chômeurs de longue durée.

Le nombre d'inscrits au chômage a atteint, en France métropolitaine, 2,69 millions pour les personnes sans activité (+15.900 en un mois) et 3,97 millions en incluant celles ayant eu une activité réduite (+7.100), a annoncé vendredi le ministère de l'Emploi.

La progression est notable pour les seniors et les chômeurs de longue durée.

La baisse enregistrée en juillet pour le nombre d'inscrits n'ayant pas du tout travaillé dans le mois, qui était la deuxième consécutive et la troisième depuis début 2010, ne s'est pas prolongée en août.

Le nombre de demandeurs d'emploi n'ayant pas du tout travaillé dans le mois (catégorie A) a crû de 15.900 en août pour avoisiner 2,7 millions en métropole (+0,6% sur un mois, +4,9% sur un an). En prenant aussi en compte les personnes ayant exercé une activité réduite, quelque 3,97 millions de Français en métropole (+7.100 sur un mois), 4,22 millions avec les Dom, étaient inscrits à Pôle emploi fin août (catégories A, B, C), soit une hausse de 0,2% sur un mois et de 7,1% sur un an.

"Cette hausse, qui fait suite à 2 mois de baisse (-14.400 en juillet et -8.600 en juin), n'interrompt pas la tendance à la stabilisation du marché du travail depuis le début de l'année", a estimé la ministre de l'Economie Christine Lagarde, commentant la seule catégorie A.

Le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez a déclaré à l'AFP que "sur la phase de sortie de crise, il est normal d'avoir des mois difficiles", misant toujours sur "une baisse enclenchée en 2011".

La quasi-totalité des catégories de demandeurs d'emploi ont été touchées par l'augmentation du mois d'août, y compris les jeunes n'ayant pas du tout travaillé, dont le nombre d'inscrits s'était réduit ces derniers mois.

En pleine réforme des retraites, le nombre de seniors inscrits au chômage a continué à augmenter (+1% sur un mois en catégorie A, +1,3% en A, B, C), alors qu'il leur est plus difficile qu'aux plus jeunes de retrouver un emploi. En un an, la hausse des inscrits de plus de 50 ans a dépassé 16,5%.

Autre point noir accentué: le nombre de demandeurs d'emploi de longue durée, inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an, a encore progressé et plus de 36% des inscrits en métropole sont sur les listes depuis 12 mois ou plus. L'ancienneté moyenne des demandeurs d'emploi toujours inscrits a augmenté.

Les premières inscriptions au chômage ont augmenté sur un mois ainsi que les entrées au chômage pour fin de CDD, tandis que les entrées pour licenciement économique et pour fin de mission d'intérim ont reculé. Les sorties des listes de Pôle emploi pour reprise d'emploi déclaré ont encore diminué en août sur un mois.

Vous êtes à nouveau en ligne