Alstom : après GE et Siemens, l'intérêt du japonais Toshiba

(Shohei Miyano Reuters)

Si l'américain General Electric reprend la branche énergie d'Alstom, le conglomérat industriel japonais pourrait lui faire une offre affirme ce jeudi matin le quotidien japonais Nikkei. Toshiba serait intéressé par l'activité distribution du groupe français. 

Toshiba qui a notamment à son catalogue des équipements pour centrales, s'est déjà offert  la société suisse Landis+Gyr, spécialiste  des "compteurs électriques intelligents", des équipements essentiels pour les réseaux électriques de nouvelle génération. Un acquis qu'il pourrait complèter avec profit avec l'activité distribution d'Alstom.

Car la distribution d'électricité est aujourd'hui un marché colossal et en développement à travers ce qu'on appelle les "smart grids", des infrastructures qui couplent la gestion informatique à la distribution électrique stricto-sensu. 

Toshiba et GE se connaissent bien

Le japonais et l'américain participent déjà à des projets de construction de centrales thermique à cycle
combiné dans le monde. Selon les medias japonais, deux autres conglomérats
japonais Mitsubishi Heavy Industries (le partenaire d'Areva dans le nucléaire)
et Hitachi (le partenaire de General Electric dans le même secteur) pourraient
proposer à Alstom une offre pour sa branche énergie. Mais seulement si les  négociations avec GE échouaient.

GE a proposé à Alstom d'acquérir sa branche énergie pour 12,35 milliards d'euros. Le groupe tranchera à la fin mai.