Alors que l'équipementier français affiche des résultats en progression, un mouvement social a démarré à Amiens

Manifestation de salariés de Valeo le 6 mars 2009 à Paris, contre un projet de restructuration de l\'entreprise
Manifestation de salariés de Valeo le 6 mars 2009 à Paris, contre un projet de restructuration de l'entreprise (AFP / Stéphane de Sakutin)

Le site amiénois du sous-traitant auto est en grève depuis lundi après-midi. Les ouvriers dénoncent les propositions faites par la direction durant les négociations salariales annuelles, selon le site web du Courrier Picard.L'intersyndicale juge ces propositions insuffisantes, alors que les salariés ont observé une chute de leur pouvoir d'achat.

Le site amiénois du sous-traitant auto est en grève depuis lundi après-midi. Les ouvriers dénoncent les propositions faites par la direction durant les négociations salariales annuelles, selon le site web du Courrier Picard.

L'intersyndicale juge ces propositions insuffisantes, alors que les salariés ont observé une chute de leur pouvoir d'achat.

Les syndicats réclament 4% de hausse des salaires, alors que la direction leur propose 1,5% d'augmentation.

Mardi matin, quelque 85 à 100 grévistes ont brûlé des palettes et des pneus, a rapporté France Bleu Picardie. Répondant à un appel à la grève spontané, ils ont paralysé l'accès à l'usine Valeo, sur la Z.I. nord d'Amiens. Le site d'Abbeville est également touché.

Interrogés sur la radio France Info, mercredi matin, un certain nombre de salariés de Valeo ont relaté la dégradation de leur pouvoir d'achat et, par répercussion, de leur niveau de vie. Ils expliquent notamment qu'ils ne peuvent plus se permettre le moindre relâchement dans la surveillance de leurs finances. Certains ont renoncé aux loisirs et aux vacances, faute d'argent, privilégiant désormais les budgets nourriture et essence.

Les bons résultats du groupe Valeo
Loin de ces préoccupations, l'équipementier automobile français Valeo, qui a renoué en 2010 avec les bénéfices, a relevé mercredi ses objectifs à moyen terme et vise à présent un chiffre d'affaires qui pourrait atteindre 14 milliards en 2015.

Cet objectif de chiffre d'affaires ne prend pas en compte d'éventuelles acquisitions. Il pourra être rempli à condition que la croissance de la production automobile mondiale atteigne 5% par an entre 2011 et 2015 (tirée principalement par l'Amérique du Sud et l'Asie), a précisé mercredi Valeo dans un communiqué.

Valeo compte croître plus vite que le marché en s'appuyant sur ses produits destinés à réduire les émissions de CO2, un enjeu essentiel pour l'industrie automobile et en se renforçant dans les zones de croissance, notamment en Asie.

Par ailleurs, l''équipementier va proposer le versement d'un dividende de 1,20 euro par action lors de sa prochaine assemblée générale, selon une présentation faite dans le cadre de ses journées investisseurs.