VIDEO. Un voyage en avion de ligne tout électrique d'ici dix ans, rêve ou réalité ?

Ce projet annoncé par la compagnie britannique à bas coût Easyjet enchante les optimistes, mais rend circonspects les autres.

La prochaine génération Easyjet pourrait être celle de l’électrique. La compagnie britannique a annoncé, mercredi 27 septembre, la future arrivée du premier avion court-courrier tout électrique. Cet appareil, conçu en collaboration avec la start-up Wright Electric, devrait voir le jour en 2027 et pourra effectuer des trajets d’une distance maximale de 530 km, comme Londres-Paris ou Londres-Amsterdam.

"Un formidable coup de com'"

Cette nouvelle a pris de court certains spécialistes de l’aéronautique. L'aéronaute Bertrand Piccard, l’homme derrière Solar Impulse, l'avion monoplace qui a fait le tour du monde uniquement grâce à l’énergie solaire, est enthousiaste : "J’y crois tout à fait". Gérard Feldzer, lui, est plus prudent. "C’est un formidable coup de com'", selon le spécialiste de l'aéronautique, interrogé par franceinfo. "Concevoir un avion avec une rupture technologique électrique moyen-courrier, c’est-à-dire 1 000 km à 100 passagers, en moins de dix ans, c’est totalement irréaliste", a-t-il assuré.

Les écueils sont multiples : le poids des batteries, la puissance formidable qu’il faudrait pour soulever un avion et sa centaine de passagers, ou encore le poids du système de refroidissement de ces batteries. L’avion électrique sera bien une réalité, mais "plutôt d’ici 20 ou 30 ans", affirme l'ancien pilote d'Air France.

Vous êtes à nouveau en ligne