VIDEO. "Compte tenu des dividendes que ça crache chaque année", Hervé Morin est contre la privatisation d'ADP

franceinfo

Hervé Morin défend l'intérêt financier, mais aussi stratégique de conserver Aéroports de Paris dans le giron de l'Etat. Il est en revanche favorable à la privatisation de la Française des Jeux.

"C'est un établissement qui marche, je ne vois pas pourquoi on viendrait à céder ADP au privé pour créer une rente", estime Hervé Morin, président des Centristes, président des régions de France, mercredi 5 juin sur franceinfo"Je suis hostile à la privatisation d'Aéroports de Paris. Compte tenu des dividendes que ça crache chaque année, c'est une bonne affaire pour l'Etat."

Intérêt stratégique

Hervé Morin n'est pas opposé par principe à toute privatisation. Bruno Le Maire a confirmé mercredi qu'il souhaitait bien privatiser la Française des Jeux d'ici la fin de l'année. "Ce n'est pas la même chose qu'Aéroports de Paris. Je ne vois pas pourquoi on se refuserait à privatiser la Française des Jeux. Il n'y a pas d'intérêt stratégique comme Aéroports de Paris."

Hervé Morin a, par ailleurs, tiré la sonette d'alarme sur la réforme de l'apprentissage à venir. "J'ai combattu la réforme de l'apprentissage, indique l'ancien ministre. On nous a expliqué que les régions n'étaient pas capables de faire." "Aujourd'hui, les membres du gouvernement disent : c'est génial l'apprentissage augmente en France. Pardon, c'est encore la compétence des régions, note Hervé Morin. À partir de janvier 2020, ce sont les grands groupes privés qui vont gérer l'apprentissage dans un système de loi du marché qui va amener sa disparition dans les zones rurales et dans les quartiers difficiles."

Vous êtes à nouveau en ligne