Une compagnie aérienne chinoise passe une commande de 4,5 milliards d'euros à Airbus

Le loueur d\'avions China Aircraft Leasing Company a annoncé vendredi 29 décembre avoir conclu un accord avec l\'avionneur européen Airbus pour l\'acquisition de 50 appareils moyen-courrier A320neo.
Le loueur d'avions China Aircraft Leasing Company a annoncé vendredi 29 décembre avoir conclu un accord avec l'avionneur européen Airbus pour l'acquisition de 50 appareils moyen-courrier A320neo. (REGIS DUVIGNAU / REUTERS)

Cinquante A320neo vont être commandés par China Aircraft Leasing Company à Airbus. Les livraisons interviendront en tranches à partir de 2023, a précisé le groupe européen dans un communiqué. 

Un beau cadeau du Nouvel An pour le carnet de commandes de l'avionneur européen. Le loueur d'avions China Aircraft Leasing Company (CALC) a annoncé, vendredi 29 décembre, avoir conclu un accord avec Airbus pour l'acquisition de 50 appareils moyen-courrier A320neo, d'une valeur de 5,42 milliards de dollars, soit 4,5 milliards d'euros, au prix catalogue.

Les livraisons interviendront en tranches à partir de 2023, a précisé le groupe européen dans un communiqué. Cela porte à 202 appareils son carnet de commandes auprès d'Airbus : CALC avait notamment confirmé, début 2015, la commande de 100 appareils de la famille A320.

D'éventuelles commandes supplémentaires

L'entreprise chinoise pourrait par ailleurs, sous certaines conditions non précisées, passer commande en janvier de 15 appareils A320neo supplémentaires, ajoute le communiqué. Fondé en 2006 et basée à Hong Kong, CALC se présente comme le principal loueur d'avions en Chine continentale, avec une flotte d'une centaine d'appareils commerciaux.

Sur le même créneau du moyen-courrier, China Aircraft Leasing Company avait commandé en juin à Boeing, le rival américain d'Airbus, 50 B737 MAX, pour un montant catalogue de 5,8 milliards de dollars. La Chine, où le trafic aérien est dopé par l'essor de la classe moyenne et l'expansion du tourisme, est un marché décisif pour Airbus et Boeing. Selon Airbus, la Chine aura besoin d'environ 6 000 avions sur les deux prochaines décennies.

Vous êtes à nouveau en ligne