Thomas Cook France fait état de quinze offres partielles déposées pour sa reprise

Une agence du voyagiste Thomas Cook, à Paris, le 28 septembre 2019.
Une agence du voyagiste Thomas Cook, à Paris, le 28 septembre 2019. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

L'une de ces offres est portée par l'équipe de direction actuelle, selon un communiqué de la filiale française du voyagiste.

Quinze offres partielles ont été déposées pour la reprise du voyagiste Thomas Cook France, dont la maison mère britannique a fait faillite en septembre, indique l'entreprise dans un communiqué, mercredi 23 octobre. "Une offre est portée par l'équipe managériale actuelle de Thomas Cook France pour la reprise d'une partie de l'activité distribution et de l'activité tour-operating (Jet Tours)", est-il précisé. Les quatorze autres offres "portent sur la reprise d'agences réparties sur le territoire national, et certaines seraient conjointes ou pourraient le devenir", précise le voyagiste.

Placée en redressement judiciaire le 1er octobre, la filiale française du géant du tourisme emploie 780 salariés dans l'Hexagone et détient 174 agences de voyage en propre (sans compter 247 autres points de vente franchisés qui ne sont cependant pas concernés par la procédure). Des offres de reprise pouvaient être déposées jusqu'à mardi soir. Elles seront examinées le 5 novembre par le tribunal de commerce de Nanterre.

Thomas Cook France a annoncé, dimanche 20 octobre, avoir achevé de rapatrier tous ses clients vacanciers, surpris par l'annonce de la faillite de sa maison mère britannique au moins de septembre. Quelque 10 000 personnes ont été rapatriées durant cette opération, qui a duré près d'un mois.

Vous êtes à nouveau en ligne