Méditerranée : la Turquie retire son navire, disant vouloir "des relations de bon voisinage"

FRANCEINFO

Le navire turc déployé en Méditerranée orientale, au centre des tensions entre la Turquie et la Grèce qui se disputent cette zone potentiellement riche en gaz naturel, a regagné les côtes turques. Un signe d’apaisement ?

Il est finalement rentré au port d’Antalya (Turquie), dimanche 13 septembre. Le bateau turc avait pour mission d’explorer un gisement gazier découvert en Méditerranée orientale autour d’une petite île grecque située à deux kilomètres des côtes turques. Mais Athènes estime qu’Ankara viole sa souveraineté en explorant les eaux grecques.

La Grèce veut "œuvrer pour un retour au calme"

Le retour au port du navire sismique est accueilli comme un premier pas vers un apaisement entre les deux pays. "C’est un pas dans la bonne direction. Nous voulons tous œuvrer pour un retour au calme dans la région", a déclaré la présidente de la Grèce. "Nous voulons des relations de bon voisinage. Nous ne convoitons la terre de personne", a assuré le ministre turc de la Défense. La Grèce va acheter 18 Rafale à la France, l’un de ses soutiens actifs dans cette affaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne