La France bat son record d'exportations d'armes en 2015

Un Rafale, le 16 mars 2016 au-dessus de la base aérienne de Solenzara, en Corse.
Un Rafale, le 16 mars 2016 au-dessus de la base aérienne de Solenzara, en Corse. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Cette bonne performance pour le ministère de la Défense est principalement due aux ventes de 48 Rafale à l'Egypte et au Qatar.

Pour Jean-Yves Le Drian, ces ventes font de la Défense "l'un des secteurs économiques les plus dynamiques en France". Les exportations d'armements français ont atteint un record de 16,9 milliards d'euros en 2015, soit plus du double de l'année précédente. Une performance réalisée grâce aux premiers contrats de vente de Rafale à l'étranger, souligne le ministère de la Défense dans un rapport (PDF) rendu public mercredi 1er juin.

En 2015, la France s'est accordée avec l'Egypte sur la vente de 24 appareils et avec le Qatar pour 24 autres chasseurs. La région du Proche et du Moyen-Orient a représenté les trois quarts des exportations l'an dernier. "Confrontés à la persistance de fortes tensions sécuritaires, les pays de la zone ont été sensibles à la politique de soutien aux exportations appuyée au plus haut niveau de l'Etat", souligne le rapport.

Ces exportations avaient déjà atteint 8,2 milliards en 2014, en hausse de 18% par rapport à 2013. Elles "concourent directement à notre indépendance nationale", s'est félicité le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Elles soutiennent de facto une industrie militaire qui peinerait à se maintenir à niveau, en termes d'investissements et d'innovation, sur la base des seules commandes de l'armée française.