Le projet de référendum sur la privatisation d'ADP franchit le cap du million de soutiens

Une affiche au sujet du référendum sur la privatisation d\'ADP, le 4 septembre 2019, à Paris.
Une affiche au sujet du référendum sur la privatisation d'ADP, le 4 septembre 2019, à Paris. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

Les partisans d'un référendum d'initiative partagée espèrent que ce cap symbolique incitera le président de la République à organiser un scrutin.

Le projet de référendum d'initiative partagée (RIP) sur la privatisation d'Aéroport de Paris (ADP) a franchi, mercredi 4 décembre, le million de soutiens. Il s'agit d'un cap symbolique sur lequel les partisans d'un référendum misent pour pousser le président Emmanuel Macron à consulter les Français.

"Au 4 décembre 2019, 1 000 500 soutiens ont été enregistrés sur le site internet du ministère de l’intérieur dédié à cette procédure", précise le communiqué des Sages. Pour être validé, la proposition de loi référendaire doit être approuvée par un dixième des électeurs inscrits, soit 4 717 396 personnes d’ici à la mi-mars, mais ses partisans misent sur le cap symbolique du million.

Le député LFI Alexis Corbière avait réclamé, début septembre, qu'Emmanuel Macron mette en œuvre le référendum dès le million de soutiens. Il avait souligné que la réforme constitutionnelle présentée fin août prévoit un abaissement du seuil requis pour organiser un RIP à "un dixième des membres du Parlement et un million d'électeurs".

Vous êtes à nouveau en ligne