L'A380 fête ses 10 ans

L'A380, cet avion pouvant transporter plus de 500 passagers, représentait beaucoup d'espoir pour le constructeur européen, mais dix ans plus tard, le bilan est mitigé.

Majestueux, silencieux et imposant. Son atout majeur, le nombre de sièges, plus de 500 places à bord, est-il devenu son inconvénient ? L'A380, lancé il y a exactement 10 ans, était plein de promesses. Pour son premier vol commercial, un Singapour-Sydney, les passagers étaient sous le charme. Mais ce n'était peut-être pas le bon avion au bon moment, car la crise est passée par là.

Difficile à remplir

Avec une économie affaiblie, les commandes d'A380 sont décevantes. Objectif initial : 1 200 appareils. La réalité : seulement 317 avions vendus, soit quatre fois moins que prévu. Difficile de remplir le plus gros porteur aérien au monde. Sur les A380 d'Emirates par exemple, près de 20% des places en moyenne restent inoccupées. Toutes les compagnies ne peuvent se le permettre. D'autant plus que l'A380 consomme davantage que son principal concurrent, le Boeing 787. Mais les experts restent confiants sur l'avenir de ce très gros porteur, car le marché du transport aérien devrait doubler dans les 15 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne