Internet : ouverture de la pétition pour un référendum sur la privatisation d'ADP

FRANCE 3

Mercredi 12 juin, le gouvernement a ouvert le site internet destiné à récolter les signatures en faveur d'un référendum sur la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP).

La campagne est lancée. Dans la nuit du mercredi 12 juin, le gouvernement a ouvert le site internet destiné à récolter les signatures concernant la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP). Tous les Français inscrits sur les listes électorales peuvent se prononcer jusqu'au 12 mars 2020. Ils doivent remplir un formulaire et communiquer leur nom, prénom et date de naissance. À l'ouverture du site, des bugs ont été constatés. "Il y avait des problèmes de reconnaissance sur la commune (...), également avec le numéro Insee de la commune de naissance", a indiqué le député socialiste Boris Vallaud.

10% du corps électoral nécessaire

Pour tenter de provoquer un référendum d'initiative partagée, cette pétition devra recueillir près de 4,8 millions signatures, soit 10% du corps électoral. Si l'Assemblée nationale et le Sénat se prononcent sur le texte de loi à l'origine de la pétition dans les six mois après la fin de la collecte, le référendum n'aura pas lieu. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne