Industrie : Airbus envisage de supprimer 10 000 emplois

France 3

Airbus envisage la suppression de 10 000 emplois. Les nombreux sous-traitants qui travaillent avec le géant européen sont inquiets.

Le temps s'est figé sur l'aire de stockage d'Airbus, à Blagnac (Haute-Garonne). Des dizaines d'avions attendent d’être livrées. Sur le site de l'avionneur européen, la production tourne au ralenti et l'inquiétude grandit. "Je ne dors pas tranquille. On se pose 10 000 questions. Moi, je suis sous-traitant, donc je ne sais pas ce qu'il va se passer", confie un salarié d'un sous-traitant d'Airbus.

Les intérimaires et les CDD sont les premiers touchés

Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, seuls dix A320 sont produits chaque mois, au lieu de 60 habituellement. Les sous-traitants sont les premières victimes de ce trou d'air. Chez un sous-traitant, la plupart des postes de travail sont inoccupés. Les premières victimes sont les intérimaires et les CDD, qui ont été remerciés. D'autres salariés sont au chômage partiel. Les employés présents dans les ateliers sont inquiets. Les prévisions les plus optimistes annoncent un retour à la normale en 2023.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne