Crash de Phuket : le procès s'ouvre à Paris, 12 ans après le drame

FRANCE 2

Lundi 24 juin, le procès du crash d'un avion à Phuket (Thaïlande) il y a 12 ans, qui avait causé la mort de 90 personnes, s'est ouvert à Paris. L'enquête a montré que les pilotes étaient fatigués, après avoir cumulé trop d'heures de vol.

Les images de l'atterrissage en catastrophe d'un avion de la compagnie One-Two-Go le 16 septembre 2007 à l'aéroport de Phuket (Thaïlande) sont impressionnantes. Ce jour-là, les conditions météorologiques sont mauvaises, avec un vent violent, de fortes pluies et une visibilité réduite. Le crash fait 90 morts, dont neuf Français. Un seul des passagers français a survécu, et ses souvenirs sont intacts. "Je me réveille, je suis dans les débris de l'avion, les pompiers sont en train d'essayer d'éteindre le feu. Je suis en train de me noyer, la neige carbonique est en train de m'étouffer", explique Thibault Lamère.

Des pilotes épuisés et surmenés

Si le rapport d'enquête pointe les erreurs des deux pilotes lors de l'atterrissage, il relève également le non-respect des règles de sécurité et les cadences de vols infernales de la compagnie low cost One-Two-Go. Le commandant de bord avait ainsi observé un peu plus de 8 heures de repos au lieu des 10 heures réglementaires. Son copilote avait effectué plus de 120 heures de vol en un mois. Pour les proches des victimes, la catastrophe était prévisible. Seul le dirigeant de la compagnie aérienne est jugé à Paris lundi 24 juin. Il encourt trois ans de prison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne