Boeing accuse une perte historique de trois milliards de dollars à cause de son 737 MAX

Photo d\'un Boeing 737 MAX datant du 27 juin 2019, sur un parking du Beoing Field à Seattle, Washington
Photo d'un Boeing 737 MAX datant du 27 juin 2019, sur un parking du Beoing Field à Seattle, Washington (STEPHEN BRASHEAR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

346 personnes ont trouvé la mort dans deux accidents à bord de ces modèles d'avion, fin 2018 et début 2019, à cause de failles dans la conception de l'appareil.

Boeing n'a pas fini de souffrir des déboires de son 737 MAX. L'avionneur américain a annoncé, mercredi 24 juillet, une perte nette trimestrielle de près de trois milliards de dollars, la plus grosse en plus d'un siècle d'existence. Dennis Muilenburg, le PDG de Boeing, a indiqué que l'avionneur américain pourrait cesser de produire "temporairement" son monocouloir 737 MAX en cas d'immobilisation prolongée au sol.

Les comptes de l'avionneur ont été précipités dans le rouge par une charge colossale de 5,6 milliards liée aux problèmes de cet appareil, cloué au sol depuis plus de quatre mois après deux accidents ayant fait 346 morts. 

Indemnisation des familles et possibles amendes à venir

La perte annoncée n'est pas une véritable surprise car le groupe de Chicago avait prévenu la semaine dernière qu'il allait inscrire cette charge exceptionnelle dans ses comptes pour les compensations des compagnies aériennes. Celles-ci ont dû annuler des milliers de vols depuis l'immobilisation du 737 MAX et remplacer ces avions dans leurs plans par d'autres appareils.

Les indemnisations prendront différentes formes, estiment les experts (rabais, services de maintenance, formation des personnels...). La charge ne comprend en revanche ni les possibles indemnisations des familles des victimes qui ont déjà porté plainte ni les possibles amendes des autorités américaines qui enquêtent sur le développement du 737 MAX.



Vous êtes à nouveau en ligne