Airbus : une moto électrique futuriste en 3D

France 2

Elle s'appelle "Light Rider". Elle est fabriquée par une filiale d'Airbus. C'est une moto conçue presque entièrement avec une imprimante 3D. Principal avantage : elle est très légère.

Voici de la poudre de Scalmalloy. C'est un alliage d'aluminium d'anticipation pour fabriquer des pièces d'avion à l'aide d'une imprimante 3D. Pour l'instant, APWorks, une filiale d'Airbus, en a fait une moto électrique qu'enfourche le patron du consortium aéronautique. Son châssis pèse 6 kilos seulement. C’est très prometteur.

Des avions moins lourds

"En extrapolant, je pense qu'on pourra économiser une tonne de matériaux environ si l'on usine les pièces en 3D. C'est considérable pour un grand appareil", explique Tom Enders. Les alvéoles de ce châssis d'aluminium permettent d'évider les pièces sans, bien sûr, amoindrir leur résistance. Prochaine étape : des éléments aéronautiques. Mais il faut attendre l'homologation du Scalmalloy. Très prometteur et très esthétique. À quand des pièces d'Airbus dans les musées ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne