Aigle Azur : les usagers inquiets

Après l'annonce de la suspension de tous les vols de la compagnie Aigle Azur, salariés et passagers sont inquiets. À commencer par les Algériens qui empruntent cette ligne régulièrement.

Hugues Huet, envoyé spécial de franceinfo à l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), a vu le dernier vol d'Aigle Azur qui a décollé jeudi 5 septembre, avant de rencontrer des passagers désabusés. "Ici à Orly 4, les gens sont partagés entre fatalisme, colère et inquiétude. Fataliste parce que les vols ont systématiquement du retard. Depuis le début de l'été, ils sont systématiquement trois, quatre heures en retard", explique le journaliste. "Mais il aussi l'inquiétude de la part de ceux qui ont déjà acheté des billets et ne vont pas être remboursés", ajoute-t-il.

Les Algériens craignent la hausse des prix

"La plupart des personnes qui empruntent ces vols sont des Algériens de France et qui retournent au pays deux ou trois fois dans l'année. Ils craignent une explosion des prix", avance Hugues Huet. "Déjà que les prix sont assez élevés, si Aigle Azur ne survole plus l'Algérie, on sera obligés de se tourner vers les quelques compagnies qui existent et c'est vraiment embêtant", regrette une passagère.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne