Aéroport d’Orly : le jour où Charles de Gaulle a fait entrer la France dans la modernité

France 3

En 1961, Charles de Gaulle inaugurait l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne). Les Français avaient des rêves de voyages, pas les mêmes qu’aujourd’hui. L’aéroport est fermé depuis le 31 mars, crise sanitaire oblige. France 3 revient sur ce pan de l’histoire.

C’est un décollage qui a propulsé la société française vers un monde nouveau. Lorsque l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne) sort de terre au début des années 1960, celui-ci affiche ses prétentions. C’est surtout une belle vitrine pour la France et son président, Charles de Gaulle. Le 24 février 1961, le général lui-même inaugure l’aéroport. À grand renfort de superlatifs et de grandiose, le président assure la promotion et affiche sa vision de la France. Affirmer la grandeur nationale est alors une nécessité. Un mois auparavant, la France sait que l’Algérie va devenir indépendante. Charles de Gaulle prend donc un nouveau cap à Orly. Passer de la puissance coloniale à la puissance industrielle.

La fierté nationale gonflée à bloc

La France veut conserver son rang qu’elle avait jadis avec son empire, mais en mettant en avant l’excellence française dans les techniques et l’architecture. La fierté nationale gonflée à bloc, la France fait son entrée dans la modernité et l’aéroport d’Orly est une voie d’accès. Ce bâtiment ultramoderne, tout de verre et de métal, est un ouvrage titanesque. À l’intérieur, on plonge dans la modernité. Pour quelques pièces de monnaie, on visite l’aéroport. Il y a plus de visiteurs que de passagers, le voyage étant réservé à une élite. Des millions de Français passent leurs dimanches à Orly. Ils rêvent de voyages. Eux aussi prendront un jour l’avion. La France entre dans la société de loisirs et de consommation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne