Aéronautique : quelles solutions pour une aviation propre ?

franceinfo

Mardi 9 juin, le gouvernement accordait 1,5 milliard de dotation supplémentaire à la filière aéronautique en contrepartie d'une aviation "zéro émission" d'ici 2035. Le journaliste de France Télévisions Jean-Christophe Batteria détaille la piste de l'hydrogène.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Plusieurs pistes de recherche sont à l'étude pour parvenir à une aviation "zéro émission", comme le souhaite le gouvernement. La première d'entre elles est l'hydrogène. L'hydrogène a tout pour plaire et pour séduire l'aéronautique. C'est une ressource inépuisable et on devrait simplement modifier un petit peu les réacteurs actuels pour les faire fonctionner à l'hydrogène. L'autre gros avantage, c'est qu'on est 65% plus léger à bilan énergétique identique au kérosène, analyse le journaliste de France Télévisions Jean-Chistophe Batteria.

Les problèmes de l'hydrogène

L'hydrogène a toutefois un important point faible. A bilan énergétique identique, il faut un volume 4,2 fois plus important avec l'hydrogène qu'avec le kérosène. Cela ferait des avions énormes, avec des problèmes aérodynamiques, conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne