Aéronautique : crash du Concorde, 20 ans après

franceinfo

Samedi 25 juillet, le pays célébrait un triste anniversaire, celui des 20 ans du crash du Concorde dans le Val-d'Oise. 113 personnes avaient perdu la vie.

C'était il y a 20 ans. Depuis sa cabine de camion, un routier voit passer un Concorde en feu. Quelques secondes plus tard, l'avion supersonique s'écrase sur un hôtel du Val-d'Oise. Michèle Fricheteau était la propriétaire de l'établissement. Depuis, elle est partie vivre en Nouvelle-Calédonie. Mais elle garde un souvenir intact de la tragédie. "D'un seul coup, il y a eu un souffle brûlant qui m'a attrapé le visage (...) La seule chose qui m'importait, c'était d'aller chercher mes employés."

Plus personne ne veut faire du supersonique

Le bilan du drame est lourd : 113 morts, dont 109 dans l'avion et quatre dans l'hôtel. Depuis, des projets d'avions civils supersoniques se sont multipliés. "Quelques projets ont été étudiés, notamment pour l'aviation d'affaires. Le problème, c'est qu'on n'a pas les moteurs, aucun motoriste ne veut faire du supersonique pour une telle durée de vol. Personne ne veut se lancer dans ce type de projet", explique Frédéric Beniada, journaliste et écrivain spécialisé dans l'aéronautique, dans le journal de 23 heures de franceinfo samedi 25 juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne