Accord de libre-échange : les multinationales américaines pourraient nous imposer leurs normes

L'économiste Thomas Porcher revient sur quelques points controversés de l'accord de libre-échange transatlantique, en cours de négociation entre les Etats-Unis et l’UE.

Les États-Unis et l'Union européenne sont deux marchés gigantesques. L'objectif du traité de libre-échange transatlantique est de réunir ces deux marchés pour n'en former plus qu'un, mais le rapport de force pourrait être déséquilibré.

Selon l'économiste Thomas Porcher, des multinationales américaines pourraient imposer leurs normes aux entreprises européennes. "Sur un tas de secteurs, ce sont les Américains qui sont en force. Certaines de ces normes pourraient être imposées à nos industries", estime-t-il.

Un manque de transparence

Les négociations entre les États-Unis et l'Europe ont débuté en 2013. Elles se déroulent dans le plus grand secret et certains parlementaires pointent du doigt un manque de transparence. "Nous en sommes au treizième tour des négociations, et on ne connaît absolument rien. Les comptes-rendus de la Commission européenne sont d'une banalité affligeante. Personne ne peut dire ce qui a été négocié en termes de normes", déplore Thomas Porcher.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne